Biographie

Biographie

Formation

Né à Beyrouth, Fouad NOHRA grandit entre France et Liban, entre paix et guerre civile. Il effectue son collège en France doublé d’une formation en musique classique au Conservatoire Régional de Rennes. Très tôt il se réfugie dans l’univers de la musique et les horizons d’évasions qu’elle procure. De retour au Liban, il suit une formation de musique orientale au Conservatoire Supérieur de Musique de Beyrouth. Boulimique de musique, il suit également des cours intensifs de jazz durant 4 ans. Après 8 ans de trompette, il se tourne tant vers la guitare que le piano sans oublier la derbouka…

Outre le classicisme, Fouad porte intrinsèquement en lui une double culture musicale orientale et occidentale que l’on retrouve dans ses albums. Aujourd’hui, auteur, compositeur, producteur, interprète, son parcours est remarquable de richesse et de technicité. Installé en France depuis 2006, il entre à l’Ecole Normale de Musique de Paris , Alfred Cortot où il passe le diplôme de musique de film.

Les albums

Au Liban, de 1996 à 2001, il passe de studio en studio, de plateaux télés aux stations de radios, attiré par la création, la production du son et du montage vidéo.

Le plus important lors de cette période est la sortie de son 1er album qui le fit connaitre en 2002: Boom Boom.

En 2006, le Liban fait face à une nouvelle guerre. Fouad s’installe alors en France où il créé un studio d’enregistrement musical mobile qui lui permet de créer tant à Angers qu’à Paris.

En 2008, son 2ème album voit le jour en collaboration avec des artistes angevins et

Libanais. Ils font la guerre est un opus qui relate les années de guerre civile au Liban et son parcours mouvementé.

Courant 2009, il signe avec EMI Arabia un 3ème album de musiques d’ambiance dans la veine des Buddha Bar voit le jour. Azur Arabiant Grooves rencontre un réel succès dès son lancement à Dubaï.

2013 verra la sortie de son 4ème album entièrement en libanais et riche de surprises. Il initie ainsi un rock oriental où la maturité artistique n’a d’égal que la suavité de sa voix et la profondeur de ses mélodies.

On stage !

C’est toujours avec autant de plaisir que Fouad Nohra monte sur scène s’accompagnant à la guitare et au piano. Il est également l’auteur des textes de ses chansons où s’épousent de multiples influences et navigue sans cesse entre une âme orientale et un univers occidental. Il s’inspire de ce métissage culturel pour poser un regard sur le monde à la fois intime et engagé. Reconnu pour ses talents de musicien, l’artiste cultive la langue française sans pour autant abandonner l’arabe ni ses sonorités uniques avec lesquelles il renoue dans son dernier album, initiant l’univers encore inédit d’un rock libanais.

Séduisant et non sans humour, il nous embarque aussi bien par sa présence que par l’univers qu’il a su développer et où se mêlent à sa propre histoire celle d’un Orient désorienté au sein duquel se lisent les réminiscences de la guerre civile libanaise et d’où s’échappent des notes de nostalgie et de rêve. Un rêve nécessaire, sans frontières, qui engage Fouad Nohra à nous offrir des pièces révélant un artiste passionné et passionnant dès qu’il franchit le cadre de la scène.

Egalement compositeur de musique de film, Fouad Nohra a le don de nous faire plonger dans son univers à la fois grave et émouvant mais également aérien et dansant comme l’invoque la récurrence de l’oriental beat. Shéhérazade ne semble jamais bien loin. Elle est celle d’un conte moderne, irréel et pourtant bien présente comme en témoigne l’apparition d’une danseuse orientale…

Le stand up

2012 est aussi l’année où il est découvert par le grand public aux côté de Michaël Gregorio, Laurent Baffie et Anthony Kavanagh lors de l’émission de TV5 Quand on à que l’humour (26/12/2012) Fouad Nohra s’affirme comme un humoriste à la réplique percutante. Il ainsi laisse place au show man où les histoires drôles d’Abou el Abed se mêlent à la réalité de notre vie quotidienne.

Il entraine le public dans son univers, sorte de Paris-Beyrouth aller-retour qui donne le ton. Un ton où le charme opère et où le rire se fait communicatif.

De ses excès de bagages lors de ses voyages de retour au pays aux expressions françaises vues au premier degré.

De son service militaire au Liban avec des kalachnikovs de la Première Guerre mondiale données par la Russie jusqu’à son CDD chez France Télécom pour les clients anglais.

Une histoire de fou….ad !

Entre les notes de musique, il se livre, parle de son vécu, évoque les différences culturelles entre la France et le Liban tout cela signé FOUAD NOHRA et qu’il nous propose sur scène. Une bonne humeur et quelques fous rires garantis au cœur d’une histoire qui nous offre un réel recul sur nous même et un regard acéré, ironique et moqueur mais surtout empli de tendresse sur notre société et les différences culturelles.

Si l’artiste peut parfois nous évoquer Gad Elmaleh ou encore Radouane pour son lien entretenu avec la musique, c’est bien une identité forte qui nous transporte dans un voyage original entre France et Liban… et l’on ne refuse pas le hommos servi à la fin de soirée et « sans crème fraiche s’il vous plait, il y a des crimes passibles de 10 ans de prison, amis libanais demandez à votre mère… »

Articles récents

  1. Murex D’or White Night 2015 Laisser une réponse
  2. Clip Leil Kezzeb-Fouad Nohra Laisser une réponse
  3. Invitation au banquet de l amour Laisser une réponse
  4. Concert samedi 22 juin 19h30 Laisser une réponse
  5. Une nuit à Beyrouth Episode 2 !!! Laisser une réponse
  6. Diner de Gala Soiree Orientale Laisser une réponse
  7. Concert riche de surprises lors d’Une Nuit à Beyrouth – 9 mars 2013 à Angers Laisser une réponse
  8. Concert au Bar Ouf à Cholet le 16 février Laisser une réponse
  9. Une bonne nouvelle ! 2 Réponses